PROJET PIERRE NEUVE

Transformation d'un ensemble de bureaux en logements / 8900 m2 / Bruxelles / 2022

Genèse.

Le projet consiste en la transformation d’un immeuble de bureaux en logement, situé à 1000 Bruxelles à l’angle de la rue du Pont-Neuf et de la rue Saint Pierre. Rue du Pont-Neuf 52.

L’immeuble actuel est le résultat du rassemblement de deux bâtiments issus de deux époques, conceptions et gabarits différents.

La structure du bâtiment JC (Gabarit R+4) est en acier et le bâtiment JB (Gabarit R+6) est en béton.  Dans les deux cas de figure, les façades sont non portantes. Le principe étant de conserver les structures des bâtiments et de rhabiller l’ensemble en créant de nouvelles circulations verticales plus adaptées à la répartition des logements.

La façade principale laisse apercevoir une grande horizontalité réalisée par des allèges en béton préfabriqué et un vitrage qui passe devant les colonnes des façades, tout en les faisant disparaitre visuellement.

La hauteur actuelle des allèges est un lourd inconvénient pour une réhabilitation en logement, surtout dans la partie étroite de la rue Saint Pierre. Les surfaces reçoivent trop peu de lumière au centre et le champ de vision des habitants en serait limité.

Profondeur des bâtiments

Nous proposons de réduire la profondeur des bâtiments afin de pouvoir réaliser des appartements traversants ayant une profondeur raisonnable.

Cela aura plusieurs effets positifs :

  • Possibilité de créer des appartements traversants – 2 orientations
  • Meilleur éclairement des surfaces centrales de ces appartements
  • Augmentation du champ de vision pour l’ensemble des appartements sur la façade arrière
  • Dé-densification de l’intérieur d’ilot qui sera profitable également pour les parcelles voisines

N’ayant plus d’utilité, la passerelle qui relie les deux bâtiments au-dessus de la rue Saint Pierre sera supprimée afin de dégager la façade pour les appartements.

Conservation des niveaux existants et de la grande hauteur du rez de chaussée adaptée à l’entrée des logements et au commerce ou profession libérale projeté.

La hauteur du bâtiment JC est augmentée de deux niveaux et un étage en toiture est projeté en retrait sur l’ensemble des 2 bâtiments (JB et JC), afin de rattraper les gabarits voisins existants et de profiter des vues et de la lumière sur le site.  Nous restons malgré tout sous le niveau des bâtiments voisins du boulevard Emile Jacqmain qui sont construit en R+8 + étage technique en retrait.

Le projet.

Le rez de chaussée est actuellement occupé par des garages, des entrepôts et des bureaux vides.

Le projet propose de concentrer les accès aux logements dans un seul hall rue Saint-Pierre qui est dimensionné à cet effet.

La circulation principale qui connecte les noyaux d’ascenseur, le parking à vélo, le local des poussettes et la buanderie, se fait le long du jardin intérieur permettant d’amener de la lumière naturelle. Ces espaces sont dimensionnés pour devenir des lieux de rencontre entre les occupants de l’immeuble.

Le plan du rez de chaussée se libère et peut s’ouvrir à d’autres activités, productives, des surfaces commerciales, profession libérale ou de l’équipement d’intérêt collectif.

La surface de 521 m2 est donc libérée au rez de chaussée et 390 m2 de réserve et/ou d’archives sont dédiés pour cette même activité au niveau -1. Un espace de livraison/d’accueil est réservé à cette fonction dans la rue du Pont Neuf.

Le rez de chaussée sera activé par la façade « commerciale » et par l’entrée des logements et Cette entrée étant connectée au jardin intérieur.

Le parking à vélo est projeté sur deux étages (Rez-de-chaussée et niveau -1). Il faut noter que nous prévoyons 124 vélos en totalité (1.2 par chambre) et que le fait d’en mettre une partie au niveau -1 permet de conserver une partie de la façade plus animée à destination de commerce ou profession libérale. Un monte-charge (et un escalier assez large) est prévu pour les vélos situés au niveau -1. Les emplacements pour les vélos cargo restant au rez-de-chaussée pour plus de facilités.

Nous avons également prévu au rez-de-chaussée un point vélo pour réparation et entretien.

Une buanderie commune est également prévue avec une terrasse en bordure du jardin intérieur.

Les pièces de vie des appartements aux niveaux 1,2,3,4 sont orientées du côté de la rue au Nord/ouest. Cette orientation est choisie pour profiter du calme de la rue Saint Pierre sans être pénalisé par les constructions imposantes à l’intérieur de l’ilot (R+2 à R+5)

Aux étages 5 et 6, les fonctions de jour s’inversent et sont situées en façade arrière pour recevoir toute la lumière du Sud/est et profiter des vues plus dégagées dans l’ilot.

L’étage 7 sera apprécié pour son soleil et ses vues qui se perdent jusque sur la rénovation de l’ancienne cité administrative.

Tous les appartements sont traversants et possèdent une terrasse de 4 à 6 m2.

Nous avons réservé une cave au niveau -1 pour chaque appartement qui possède déjà un espace technique et buanderie de 3 à 4.5 m2.

Les appartements de deux chambres possèdent généralement une salle de bain et une salle de douche, ils sont également équipés de deux sanitaires.

Démolition minimaliste.

Les nouveaux noyaux de circulation sont disposés entre les structures existantes afin de minimiser les démolitions intérieures.

Le projet conserve les structures existantes des deux bâtiments (poutre/colonnes/plancher) en les exprimant en façade d’une manière forte et identique sur toute l’enveloppe.

Le nez de la dalle débordant est redimensionné pour recevoir une nouvelle isolation et un habillage en béton préfabriqué coloré en blanc dans la masse.  Cet élément d’architecture crée un pare soleil et répond au mètre coupe-feu des bâtiments moyen pour le SIAMU.

Les colonnes du bâtiment sont également isolées et habillées d’un élément en béton préfabriqué coloré en noir dans la masse.  Ces bétons sont en retrait par rapport aux bandeaux horizontaux.

Un programme diversifié.

60 nouveaux logements sont développés ici, dont :

  • 22 appartements d’une chambre de 66 m2 de surface en moyenne,
  • 32 appartements de deux chambres de 95 m2 en moyenne,
  • 6 logements de 3 chambres de 126 m2.

Toutes les surfaces des logements sont augmentées par rapport aux surfaces minimales du RRU (Règlement Régional d’Urbanisme).

Nous voulons offrir des logements plus grands pour permettre aux habitants de mieux vivre encore au centre de notre ville.