CTR 5 & 6

Aménagement de plateaux de bureaux / 1000 m2 / SCHAERBEEK

Notre volonté est de proposer un cadre de travail qui prend en compte les besoins inhérents à plusieurs sortes d'environnements.

Le tout à une organisation en open space ou le tout à une organisation cloisonnée, ne colle plus aux réalités actuelles du monde du travail : essor du numérique, décalage entre usages nomades et sédentarité, besoin de collaborations, etc...

L'open space impose l'idée que le bureau doit être pensé pour être tout en un. Il oblige son utilisateur à faire preuve d'une très (trop ?) grande souplesse dans son usage : lieu de concentration, de réunion, de distraction et parfois même de restauration.

Afin d'éviter les désagréments liés à cet environnement qui peut être parfois source d'incompréhensions et de conflits, nous avons la conviction qu'il n'existe pas un mais des espaces de travail pensés pour répondre aux exigences des différents moments de la journée des utilisateurs. Dès lors, les lieux devront  être conçus comme des ambiances contribuant à maximiser la concentration à la tâche qui y est réalisée, se traduisant à mettre à la disposition des travailleurs :

  • Des salles de réunions pour échanger avec son équipe;
  • Des espaces de brainstorming pour les phases de création et d'échanges;
  • Des bureaux subdivisés en ilôts privatifs.
  • Des phone corners pour les appels professionnels ou privés;
  • Des bulles de convivialité.

Ceci, pour faire la part belle aux espaces évolutifs et collaboratifs tout en tenant compte des besoins individuels et des solutions favorisant l'efficacité et la productivité.

Cette humanisation des espaces de travail va trouver tout son sens dans des espaces de "rencontres" diversifiés par leurs tailles, leurs emplacements, leurs designs, mais aussi de "silence", des espaces qui par leur adaptabilité ne sont plus des espaces figés.

Les espaces deviennent vivants et donc plus humains.

L'enjeu est de redéfinir des bureaux non seulement inspirés mais surtout inspirants.

L'utilisateur devient "acteur" de son environnement de travail.